jeudi 17 octobre 2019

Association Abeille Noire Atlantique.

Abeille Noire Atlantique.

Préambule et constat.


L’abeille noire d’Europe de l’Ouest une abeille venue de la nuit des temps.

Venues d’Asie du Sud Est il y a plus de dix millions d’années, le genre Apis a donné quatre lignées (Apis mellifera, A. cerana, A. dorsata et A. florea). Ces lignées se sont réparties sur des zones géographiques du globe terrestre différentes, et en fonction de frontières géographiques (massifs montagneux, mers …).
Chacune des lignées a évolué selon les ressources spécifiques de leur milieu de vie. Par sélections naturelles, elles se sont adaptées aux transitions climatiques et environnementales.
Il n’existe donc pas « une » abeille, mais au moins vingt mille espèces différentes. 
La lignée Apis mellifera comprend vingt-six sous-espèces. L’abeille noire, ou Apis mellifera mellifera est donc une sous-espèce de cette lignée. Elle a colonisé l’Europe de l’Ouest, des Pyrénées jusqu’en Scandinavie. De couleur noire à brune très foncée, munie d’une trompe courte, un corps recouvert de nombreuses sensilles (poils), elle est plus grande que d’autres sous-espèces. Elle s’est adaptée aux hivers rigoureux en constituant des réserves qu’elle consomme avec parcimonie. 


     Reine d’abeille noire (Apis mellifera mellifera).


Pourtant l’abeille noire est tombée en disgrâce auprès de beaucoup d'apiculteurs. « Agressive, non productive et essaimeuse »: habillée d’une telle réputation, elle disparaît de nos contrées.
A force d’hybridations (métissages) avec les variétés d’abeilles importées, l’abeille noire perd son patrimoine génétique.
Depuis peu, beaucoup d’apiculteurs reconnaissent les qualités de l’abeille noire mais il est presque devenu impossible d’obtenir des souches pures.
A ce constat s’ajoute d’autres facteurs qui noircissent un peu plus l’avenir des abeilles : pesticides, agriculture intensive, disparition des haies, désert de fleurs, parasites, maladies, Aethina tumida et les frelons asiatiques

Initiative sauvegarde de deux apiculteurs Nord Loire.

Il y a dix ans Yann Audrain et Cédric Ouary ont repris l’apiculture.
Dans leur enfance ils avaient été initiés par leur grand-père qui possédait une dizaine de colonies d’abeilles locales.
Malheureusement ils ont vite été confrontés à une pénurie d’essaims d’abeilles noires, même chez les apiculteurs professionnels.

                         Cédric Ouary et Yann Audrain

La forte mortalité des abeilles noires dans les années 80 à 90, victimes des produits phytosanitaires de plus en plus sophistiqués et neurotoxiques, ainsi que l’arrivée du parasite varroa a contraint les apiculteurs à se tourner vers d’autres espèces venues de Grèce, d’Italie et d’ailleurs pour reconstituer leurs cheptels.
Les hybridations qui ont suivi cette intrusion massive d’abeilles non endémiques, et même volontairement hybridées conduisent progressivement et inexorablement à la disparition de la biodiversité génétique de l’abeille noire endémique.
Les apiculteurs finissent par n’avoir plus de choix. Ils sont contraints d’acheter et d’élever des abeilles hybrides pas forcément adaptées à l’environnement, moins autonomes, demandant plus de soins, et finalement devenant agressives au fil des essaimages.
Ce constat a affermi leur volonté de sauvegarder cette abeille en posant le premier acte : la création du blog abeillenoire44, www.abeillenoire44.fr.

Sans un sursaut de conscience et cette volonté d’agir pour chercher les souches survivantes de cette abeille noire, les futures générations d’apiculteurs seront privées de cette abeille endémique douce, adaptée à la flore de son biotope, économe dans la consommation de ses réserves, et parfaite gestionnaire de son couvain pour passer l’hiver.

Leur rencontre avec Lionel Garnery a apporté des éléments techniques et pratiques pour construire un projet en Loire-Atlantique, afin de préserver et transmettre aux générations futures le patrimoine génétique de l’abeille noire d’Europe de l’Ouest.

Lionel Garnery est chercheur au CNRS spécialiste de la génétique de l’abeille, président de la Fedcan (fédération européenne des conservatoires de l’abeille noire), en charge du conservatoire d’Ile-de-France.

 

      Conférence du 20 janvier 2018 sur les conservatoires d’abeilles noires.

Une association pour acte fondateur : Abeille Noire Atlantique (ANA).


Sous l'impulsion de Yann Audrain et Cédric Ouary l’association à été créée en mars 2019.

Représenté par des apiculteurs amateurs, pluriacifs, professionnels et provenant de différentes associations, les membres du conseil d’administration, fondateurs de l'association s'unissent pour la défense de l'abeille noire.


Composition des membres du conseil d'administration
d'Abeille Noire Atlantique de gauche à droite :

Secrétaire Adjoint : Christian Gesta.
Secrétaire : Laurence Misler.
Président : Yann Audrain.
Membre du CA : Claude Jajolet.
Vice-président : Cédric Ouary
Membre du CA : Yannick Pourlier.
Trésorier Adjoint : Martine Audrain.
Membre du CA : Michel Fortun.
Trésorier : Patrick Lucas.


Abeille Noire Atlantique fédère un groupe d’apiculteurs préconisant le respect de l’abeille avec un double objectif : Conserver l’abeille noire à travers ses adhérents mais aussi la sélectionner avant tout sur des critères de robustesse et d’adaptation à un environnement qui voit ses ressources mellifères en constante diminution.
L'apiculture doit revenir à l'élevage de colonies ayant une dynamique plus équilibrée entre production de couvain et réserve, ce qui favorise une organisation de la ruche permettant aux colonies de résister à des semaines de froid, de pluie ou de sécheresse sans intervention humaine.
L'association s’engagent à aider à l’acquisition de souches d’abeilles noires mais aussi à apporter conseils et moyens techniques à ses adhérents pour conserver et sélectionner leurs colonies. En contrepartie chaque adhèrent s’oblige à respecter la charte de l’association prônant une apiculture tournée vers l’abeille.


CHARTE DE L’ASSOCIATION 1 – L’association « Abeille Noire Atlantique » constitue un regroupement d’apiculteurs dont l’objectif est de préserver et développer l’abeille locale (Apis Mellifera Mellifera). Les adhérents s’engagent à travailler à cet objectif en passant progressivement l’ensemble de leurs colonies en abeilles noires.
2 – La conduite de la colonie doit être réalisée dans le respect de sa dynamique naturelle.
3 - Le nourrissement : Le nourrissement ou la stimulation sont proscrits pendant la saison de production du miel. Les essaims peuvent éventuellement être alimentés jusqu'à être autonomes. Le nourrissement après la récolte de miel d’été est autorisé si nécessaire dans la limite du poids de miel récolté par la colonie. En effet : Le nourrissement de stimulation peut perturber la dynamique de la colonie, Il ne faut pas maintenir artificiellement par le nourrissement certaines colonies mal adaptées à leur environnement. Cela fait partie de la sélection naturelle pour avoir des souches fortes.
4 - Pas de récolte tardive : Les récoltes tardives sont à éviter car les abeilles doivent constituer leurs réserves à temps pour l'hiver.
5 - L’action de clipper une reine est interdite (action de couper une aile de la reine).
6 – Les adhérents s’engagent à lutter efficacement contre l’infestation varroa, et plus généralement à maintenir un bon état sanitaire de la ruche.


STATUTS ABEILLE NOIRE ATLANTIQUE ARTICLE 1- Dénomination Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : Abeille Noire Atlantique (projets et développement) ARTICLE 2 – Buts L’association a pour buts la création et le développement de projets pour la conservation, l’étude, l’élevage, la sélection et la promotion de l’abeille noire européenne, Apis Mellifera Mellifera, tant auprès des apiculteurs que du public. L’association est dépositaire de la marque « Abeille Noire Atlantique ». L’association pourra en autoriser l’utilisation à toute personne qui acceptera d’en suivre le cahier des charges. Elle en assure le contrôle et la bonne utilisation. ARTICLE 3 – Siège social Le siège social est fixé à la mairie de la Chevallerais, 14 place de l’église, 44810 La Chevallerais. Il pourra être transféré par simple décision du conseil d'administration. ARTICLE 4 – Durée La durée de l’association est illimitée. ARTICLE 5 – Fonctionnement L'association fonctionnera en cercle fermé dans un premier temps, pour mettre en place les projets et les développer. Il sera envisagé dans, un deuxième temps, l'ouverture a un plus grand nombre par la modification des présents statuts, ou par la création d'une nouvelle association. ARTICLE 6 - Composition L'association se compose de membres adhérents, de membres d'honneurs et de membres fondateurs. Les différents membres sont tenus au paiement d'une cotisation. Le montant des cotisations est fixé annuellement en assemblée générale, sur proposition du conseil d'administration. Les cotisations sont dues par les membres de l'association dans le mois suivant leur admission, et ensuite annuellement, au plus tard le jour de l'assemblée générale de l'année en cours. Les membres se doivent autant que possible d'assister aux assemblées générales, et y ont le droit de vote. Ils peuvent être élus au conseil d'administration. Pour être membre, il faut être agréé par le conseil d'administration. Les membres adhérents peuvent être nommés directement par le conseil d'administration. La demande d’adhésion pourra être faites par écrit, motivée par une volonté d'engagement dans une ou plusieurs activités et projets de l’association. Le titre de membre d'honneur peut être décerné par le conseil d’administration aux personnes physiques ou morales qui rendent ou qui ont rendu des services signalés à l'association. Ce titre peut conférer, aux personnes qui l'ont obtenu, le droit de faire partie de l'association sans être tenue de payer les cotisations annuelles. Sont considérées comme membres fondateurs les personnes présentes à l’assemblée constituante et ayant validées les statuts en vue de leur dépôt officiel. L'association s'interdit toute discussion ou manifestation présentant un caractère politique ou confessionnel et s’interdit toute discrimination. Elle veille au respect de ces principes et garantit la liberté de conscience pour chacun de ses membres. ARTICLE 7 - Radiations La qualité de membre se perd par : -la démission -le décès -la radiation prononcée par le conseil d'administration pour le non-paiement de la cotisation ou pour motif grave. L'intéressé ayant été invité à fournir des explications devant le bureau et/ou par écrit (lettre recommandée). Les motifs graves de radiation ainsi que les modalités de la radiation, les possibilités de défense et de recours du membre seront précisés dans le règlement intérieur de fonctionnement de l’association. ARTICLES 8 – Adhésion à d’autres associations
La présente association peut adhérer à d’autres associations, unions ou regroupements par décision du conseil d’administration. ARTICLE 9 - Ressources Les ressources de l'association comprennent : -Les cotisations et souscriptions de ses membres. -Le produit des activités et des manifestations organisées par l'association. -Les subventions de l'Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics. -Le produit des libéralités, dons, legs ou autres. -Les ressources créées à titre exceptionnel ou par l'activité de ses membres. -Le produit des rétributions provenant de contrats ou de conventions conformes aux buts définis à l'article 2 et liant l'association à des organismes publics ou privés. -Le revenu des biens et des valeurs que possède l'association. -ainsi que toutes les ressources autorisées par les lois et règlements en vigueur. ARTICLE 10 – Assemblée générale ordinaire L'assemblée générale se compose des membres adhérents. Le vote par correspondance n'est pas admis. Le vote par procuration est possible. Les membres adhérents absents peuvent s'y faire représenter par un membre adhérent présent qui ne peut détenir plus de deux procurations sur son nom. Seuls les membres âgés de seize ans au moins au jour de l'assemblée peuvent voter. Elle se réunit au moins une fois par an, aux lieux et dates indiqués dans l'avis de convocation. Elle peut, en outre, être convoquée extraordinairement par le conseil d'administration ou à la demande du tiers au moins des membres de l'association. L'assemblée générale est convoquée par le président de l'association. Les convocations sont adressées dix jours à l'avance par lettre ou courrier électronique à chacun des membres de l'association. L'ordre du jour est arrêté par le conseil d'administration. Les questions diverses devront être communiquées au président au moins 3 jours ouvrés avant la date de tenue de l’assemblée générale. L'assemblée est présidée par le président ou par un vice-président du conseil d’administration ou à défaut, par un administrateur délégué par le conseil. Les fonctions de secrétaire sont remplies par le secrétaire du conseil d’administration ou, à défaut, par un membre de l'assemblée désigné par le président. Elle délibère sur les rapports relatifs à la gestion du conseil d'administration, à la situation morale et financière de l'association. Elle approuve les comptes de l'exercice clos. Elle délibère sur les questions à l'ordre du jour et notamment celles qui touchent au développement de l'association et à la gestion de ses intérêts. Elle pourvoit au renouvellement des membres du conseil d'administration dans les conditions fixées à l'article 14. Les délibérations sont prises à la majorité des voix des membres présents et éventuellement représentés à l'assemblée. En cas de partage, la voix du président est prépondérante. Pour la validité des délibérations, le quart des membres présents ou représentés est nécessaire. Si ce quorum n'est pas atteint, il est convoqué, avec le même ordre du jour, une deuxième assemblée, à six jours au moins d'intervalle, qui délibère quelque soit le nombre de membres présents ou représentés. Elle se prononce, sous réserve des approbations nécessaires, sur les modifications aux statuts. (Voir article 11) L'assemblée générale peut mettre fin au mandat du conseil d’administration avant son terme normal par vote intervenant dans les conditions ci-après : - L'assemblée générale doit avoir été convoquée à cet effet à la demande du tiers des membres ; - Les deux tiers des membres de l'assemblée générale doivent être présents ou représentés ; - La révocation du conseil d'administration doit être votée à la majorité absolue des suffrages exprimés et des bulletins blancs ou nuls.

ARTICLE 11
Les statuts ne peuvent être modifiés que par l'assemblée générale réunie extraordinairement à cette fin. Les propositions de modifications sont présentées par le conseil d'administration ou par le dixième au moins des membres dont se compose l'assemblée générale. Dans ce dernier cas, la proposition de modification est préalablement examinée par le conseil d'administration, dans un délai d’un mois maximum. L'assemblée générale extraordinaire doit se composer du tiers au moins des membres de l'association. Si cette proportion n'est pas atteinte, l'assemblée est convoquée à nouveau, mais à six jours au moins d'intervalle ; elle peut alors valablement délibérer, quelques soit le nombre des membres présents. Dans tous les cas, les statuts ne peuvent être modifiés qu'à la majorité des deux tiers des voix des membres présents ou éventuellement représentés à l'assemblée. ARTICLE 12
L'Assemblée générale, appelée à se prononcer sur la dissolution de l'association et convoquée spécialement à cet effet, doit comprendre plus de la moitié des membres visés au paragraphe 1 de l'article 10. Si cette proportion n'est pas atteinte, l'assemblée est convoquée à nouveau, à six jours au moins d'intervalle ; elle peut alors délibérer, quelques soit le nombre des membres présents. Dans tous les cas, la dissolution de l'association ne peut être prononcée qu'aux deux tiers des voix des membres présents ou représentés à l'assemblée. ARTICLE 13 Les délibérations des assemblées générales sont constatées par des procès-verbaux inscrits sur le registre spécial prévu par l'article 5 de la loi de 1901. Elles sont signées par les membres composant le bureau. Ces procès-verbaux indiquent le nombre de membres adhérents présents aux assemblées générales ordinaires et extraordinaires. Ces procès-verbaux pourront aussi être conservés de façon dématérialisée dans une banque de données informatique. ARTICLE 14 – Conseil d’administration L'association est administrée par un conseil de 5 membres au minimum, élus au scrutin secret pour 5 ans par l'assemblée générale. Il est renouvelable partiellement durant la mandature en cas de vacance d'un ou plusieurs postes. Les membres sortants sont rééligibles. Les candidatures seront adressées au président, dans un délai de 8 jours au moins, avant l'assemblée générale devant procéder aux élections. Est éligible au conseil d'administration tout membre de l'association ayant atteint la majorité légale au jour de l'élection et jouissant de ses droits civils et civiques. En cas de vacance, le conseil d'administration pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif à la prochaine assemblée générale. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l'époque où devait normalement expirer le mandat des membres remplacés. Les membres du conseil d'administration ne peuvent recevoir de rétribution en cette qualité, ni en raison de celle de membre du bureau. Dès l'élection pour le renouvellement partiel ou total du conseil d'administration, celui-ci élit parmi ses membres le président de l'association. Il est élu à scrutin secret, à la majorité absolue des suffrages valablement exprimés et des bulletins blancs et nuls. Le mandat du président prend fin à chaque renouvellement partiel ou total du conseil d’administration. Après l'élection du président, le conseil d'administration élit en son sein, à scrutin secret, un bureau qui comprend au moins un vice-président, un secrétaire et un trésorier. Il peut être désigné des adjoints aux différentes fonctions. Le bureau a délégation permanente pour administrer l'association, il est responsable devant le conseil d'administration. Le conseil d’administration peut, à la majorité des 2/3 de ses membres, à tout moment, mettre fin aux fonctions de l'un ou plusieurs des membres du bureau. La fonction de président n’est cumulable avec aucune autre fonction du bureau, et dans l’intérêt général, chaque fonction du bureau devrait être assurée par une personne différente. Seules les fonctions de secrétaire et de trésorier peuvent être éventuellement cumulées. Les délibérations sont prises à la majorité des membres présents ou représentés. Pour la validité des délibérations, les deux tiers des membres sont nécessaires, qu’ils soient présents ou représentés. Les votes au sein du conseil d’administration et du bureau pourront se faire à main levée si tous les participants sont d’accord. En cas de besoin ou de nécessité, le conseil d’administration pourra, s’il le souhaite, débattre et délibérer sur des points précis par échange de mails ou autre message électronique. Tous les membres du conseil devront en être informés et y répondre dans un délai maximum de 48h. Les délibérations des conseils d’administrations sont constatées par des procès-verbaux inscrits sur le registre spécial prévu par l'article 5 de la loi de 1901. Elles sont signées par les membres composant le bureau. Ces procès-verbaux indiquent le nombre de membres du conseil d’administration présents. Ces procès-verbaux pourront aussi être conservés de façon dématérialisée dans une banque de données informatique. ARTICLE - 15 – Règlement intérieur Un règlement intérieur sera établi par des personnes désignées par le conseil d’administration. Il sera proposé en première lecture au conseil d’administration, en vue de discussions et de délibérations, pour en ajuster les différents points. Après un délai maximum de trois mois, il sera soumis au vote du conseil d'administration. Toutes modifications qui sembleraient nécessaires au conseil d’administration sera soumis à la même procédure. Ce règlement est destiné à fixer les divers points non prévus par les présents statuts, notamment ceux qui ont trait à l'administration interne de l'association. ARTICLE – 16 – Dissolution En cas de dissolution prononcée selon les modalités prévues à l’article 12, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés. L'actif net, s'il y a lieu, est reversé à un organisme ayant un but non lucratif (ou à une association ayant des buts similaires) conformément aux décisions de l’assemblée générale extraordinaire qui statue sur la dissolution. L’actif net ne peut être dévolu à un membre de l’association, même partiellement, sauf reprise d’un apport. ARTICLE – 17 Libéralités : Le rapport et les comptes annuels (y compris ceux des comités locaux) sont adressés chaque année au Préfet du département. L’association s’engage à présenter ses registres et ses pièces de comptabilité sur toute réquisition des autorités administratives, en ce qui concerne l’emploi des libéralités qu’elle serait autorisée à recevoir. Elle s’engage à laisser visiter ses établissements par les représentants de ces autorités compétentes et à leur rendre compte du fonctionnement desdits établissements.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire