jeudi 1 décembre 2016

Rucher d'élevage autonome

Les principes de ce rucher d'élevage sont basés sur les travaux du frère Adam.
Le but est d'obtenir des reines de la plus haute qualité possible.
Ces reines sont issues des meilleures lignées de nos ruchers de production-test.
J'insiste sur le fait que ces lignées doivent être d'une grande stabilité génétique. 
On doit retrouver les mêmes caractères génétiques chez les filles que chez la mère (avec quelques variations, bien sûr).
C'est ce point essentiel qui permet par la suite de maintenir une génétique (stabilisation) ou bien de faire un travail de croisement de souches, ou de lignées, avec des résultats en partie prévisibles.

Ce rucher est appelé autonome car il fonctionne en boucle fermée d'une année sur l'autre.
Il ne nécessite aucun apport extérieur de couvain, cadre, ou abeille, et très peu, voir pas du tout, de nourrissement.
Il est même excédentaire puisqu'il fournira des essaims sur cadre ou du miel.
Les reines sont ainsi élevées au pollen et au miel durant plusieurs semaines.
C'est la première des clefs pour avoir des reines de qualité, avec une expression génétique maximale.

Un rucher de ce type peut contenir entre 20 et 40 unités de production maximum (suivant l'environnement, et vos besoins).
En faisant entre 2 et 3 séries de reines par an, pas plus, et cela toujours dans un souci de qualité, cela fait un potentiel de plus de 100 reines fécondées par an !

Sur ce rucher d'élevage, ce sont nos abeilles noires qui font le travail d'élevage, et non des hybrides. Cela permet de tester les capacités d'élevage et de remérage de nos abeilles.
Et pour tordre le cou aux idées reçues, l'abeille noire n'est vraiment pas la mauvaise éleveuse décrite dans la littérature apicole !

Le matériel

      Unité reine  (nuc) (dadant divisible 6 cadres)
          -haussette dadant 6 cadres modifiée avec crémaillère 6 cadres et bandes inter-cadres de 6
          -nourrisseur et toit tôle 6 cadres
          -plancher plein 6 cadres amovibles (difficile à trouver, il faut bien souvent le fabriquer)
          -portière métallique
      Unité éleveuse (dadant divisible 12 cadres)
          - 4 hausses dadant 12 cadres modifiées avec crémaillère 12 cadres et bandes inter-cadres de 12
          - 2 à 4 planchers 12 cadres
          - 2 à 4 toits tôle 12 cadres
          - 2 à 4 nourrisseurs 12 cadres
          - 2 à 4 portières métalliques


Peuplement
Pour peupler vos nucs en abeilles, vous avez plusieurs possibilités.
Il vous faudra entre une et deux saisons pour arriver à votre nombre total de nucs.
Vous ne pourrez faire un premier élevage avec le système complet qu’en N+1, il faut donc anticiper.
Au moment de la miellée de printemps, sur des colonies fortes, poser vos haussettes sur des ruchettes (sans grille à reine) et vos hausses (sans grille à reine) sur des ruches.

Une fois les hausses et haussettes bien remplies en abeilles, réserves et couvain, vers la mi-mai, vous les orphelinez à votre rucher d'élevage.
Un mois plus tard, vous aurez normalement une reine en ponte dans chaque unité.
A partir de là, vous développez autant que possible en ajoutant des éléments (hausses, haussettes) sur vos colonies.
Nourrissez le temps du développement.
Vous faîtes passer l'hiver sur place.

Au moment de l'orphelinage, vous pouvez aussi introduire des reines en ponte que vous avez achetées ou produites par d'autres moyens.


Colonies logées dans des hausses 12 demi-cadres
 


Déroulement d'une saison

Janvier-Février-Mars : surveiller les réserves, nourrir si besoin au candi.

Mi-mars: (visite de printemps)
Développer en ajoutant des éléments
Si vous avez  assez de nucs, vous pouvez développer avec des ruchettes par dessous vos nucs.
Cela vous fera des essaims sur cadres au moment de sortir vos reines, par exemple.
Nourrir si besoin.

Premier plan, colonies sur 1 et 2 éléments.  Deuxième plan, nucs + ruchettes.



Avril: Développer en ajoutant des éléments si besoin.
Vigilance sur le risque d'essaimage.
Nourrir si besoin.


Mi-avril, fin-avril: Lorsque le couvain mâle commence à être operculé en quantité dans vos colonies souches, vous pouvez démarrer une ou deux éleveuses, suivant vos possibilités et vos besoins. (Deux éleveuses pour la sécurité)
Il faut compter à rebours 13 jours avant la date choisie pour votre élevage.
Une fois votre éleveuse démarrée, le calendrier est strict au jour près.

J-13 Vous choisissez une colonie logée dans une ou plusieurs hausses.
Colonies avec de bonnes qualités générales, autant que possible, cela a une influence sur les reines.
Dans l'idéal, il faut qu’elle soit sur 2 ou 3 hausses (avec couvain dans chaque hausse)
Vous trouvez la reine et la mettez de côté (pince à reine).

Dans une 4ème hausse, vous placez 10 demi-cadres de couvain operculé prélevé dans les autres unités de votre rucher d'élevage, avec les abeilles si possible (ce n'est pas indispensable, mais c'est mieux), et sans reines.
 Remplacez ces demi-cadres par des demi-cadres à bâtir.
Ajoutez 2 cadres de réserve en rives pour finir.
(Si votre éleveuse n'était que sur 2 hausses au départ, renouvelez l'opération pour être sur 4 hausses.)
Posez cette hausse sur votre éleveuse en 3ème position. Posez une grille à reine par-dessus.
Posez votre 3ème hausse du départ en 4ème position, sur la grille à reine. Remettez-y votre reine.
Refermez votre colonie et nourrissez (2-3 kilos) pour stabiliser, et régulièrement s'il y a du mauvais temps.

Votre super-colonie future éleveuse est en route.
Le but de ces manipulations est de se retrouver 13 jours plus tard sans couvain ouvert dans la partie orpheline, avec un très grand nombre de nourrices qui soit toujours actives (car pour l'instant, il y a toujours une reine), et un grand nombre de butineuses.

J-3 Vous vérifiez la hausse numéro 4 avec la reine et vous mettez la reine dans une pince.
Vous déposez la hausse numéro 4 et vous vérifiez bien un à un chaque cadre des autres hausses pour être sûr qu'il n'y a aucune cellule royale (C.R.).
Soyez très méticuleux car une seule cellule royale anéantirait tout votre élevage.
Mais bien souvent, il n'y en a pas ! Et il n'y en aura plus, car il n'y a plus de couvain ouvert.
Après vérification, vous remettez tout en place avec votre reine dans la 4ème hausse, bien séparée du reste de la colonie par la grille à reine.

J-0  Il vous faut tout d'abord préparer votre éleveuse.
Il faut un plancher, un nourrisseur et un toit supplémentaire.
Déposez la hausse numéro 4 (avec la reine) sur le plancher supplémentaire.
Vérifiez bien que la reine soit à l'intérieur et non sur la grille à reine.
Recouvrez avec un nourrisseur et un toit. Fermez la porte.
Déposez l'ensemble dans votre rucher d'élevage à un autre emplacement.
Déposez 2 hausses et préparez la première.
Sortez 2 demi-cadres les plus vides.
Laissez l'espace libre en 5ème et 7ème position.
Répétez l'opération pour la deuxième hausse.
Secouez toutes les abeilles de la troisième hausse dans votre éleveuse.
Transférez ces demi-cadres dans des haussettes pour développer vos nucs, par exemple.

Votre éleveuse est maintenant prête, sur deux hausses.
Elle doit déborder d'abeilles à tel point que vous avez du mal à fermer la colonie.
Il doit y avoir 2 emplacements vides en 5ème et 7ème position pour pouvoir placer 2 cadres d'élevage format dadant corps.

Ensuite, il vous faut récupérer sur une ou plusieurs de vos meilleures souches des cadres de jeunes larves pour le greffage. Conservez les abeilles dessus, cela gardera les larves au chaud, et n'embarquez pas vos reines !
Vous mettez le tout dans une ruchette avec une partition.
Je greffe presque toujours sur 2 ou 3 souches pour une même série d'élevage.

De retour à votre rucher d'élevage, les abeilles de votre éleveuse commencent à se sentir orphelines.
Greffez un premier cadre d'élevage (en repérant bien l'origine des larves de chaque barrette). Introduisez-le dans l'éleveuse.
Greffez pour votre 2ème cadre d'élevage.
Introduisez-le dans l'éleveuse.
Nourrissez (1 ou 2 kg) pour stabiliser.

Mes cadres d'élevage n'ont que deux barrettes de 14 cupules et pas de nourrisseur.
Je greffe toujours à sec, avec un picking chinois.

L'éleveuse contient donc maintenant 4x14 cupules soit 56 reines potentielles.
En général, j'en sors minimum 45 viables.

Vous pouvez réintroduire vos cadres de larves issus de vos souches dans leurs colonies d'origine.


Cadre d'élevage fabrication maison.




Poste de greffage mobile !


Prise en charge des larves par les nourrices quelques minutes après l'introduction des cupules
Premier essai d'élevage avec des abeilles issues d'une reine (noire x buckfast) x noire

J+6 Vérifiez la prise en charge de vos larves et l'operculation des C.R.
Soyez doux dans vos manipulations, les C.R. sont fragiles.
A ce stade, vous aurez une bonne idée du nombre de C.R. que vous sortirez.
Remplacez au moins 6 demi-cadres par des demi-cadres à bâtir pour que les cirières puissent travailler et ne pas englober vos CR dans des ponts de cire.
Vous pouvez aussi mettre des bigoudis (voir matériel d'élevage Nicot ).

J+10 Il vous faut avant tout préparer vos nucs; c'est à dire, démonter vos colonies en séparant les éléments.
Replacez tout en unité simple (plancher, haussette, nourrisseur et toit) et répartissez tout dans votre rucher, sur vos supports libre.
Dans l'opération, il faut, bien sûr, sortir les reines pour la formation d'essaims, pour le remplacement de reines âgées ou de mauvaise qualité, ou pour la vente.
Il est possible de sortir vos reines 24 heures avant maximum.
Il faut bien anticiper ce passage pour ne pas se retrouver avec des reines sur les bras, ce serait dommage.
Il est possible de former vos essaims 24 heures avant maximum.
Si vous avez formé des essaims par dessous vos nucs, mettez-y vos reines et emportez ces essaims sur un autre rucher.

Après ces opérations, qui peuvent être longues et délicates, vous pouvez introduire vos CR dans vos nucs.
Mirez les CR pour écarter celles qui sont claires (absence de reine) (voir apistory le mirage des cellules)
Pour ma part, je griffe la cire juste au bord du couvain, et je pique la CR pour que sa pointe soit juste au bord du couvain.
Vous pouvez introduire 2 CR si vous voulez, mais si vous avez monté une bonne éleveuse, et que vos CR sont de bonnes qualités, cela n'augmente pas votre réussite.
Notez bien l'origine de vos CR sur le toit de vos nucs (toujours le souci de tracer).
Nourrissez pour stabiliser. Nourrissez régulièrement si mauvais temps.
Les cellules excédentaires peuvent vous servir pour former des essaims artificiels.
Vous pouvez aussi les proposer à d'autres apiculteurs.

Une fois toutes vos cellules sorties, vous pouvez reformer votre éleveuse en replaçant la hausse contenant votre reine sur votre super-colonie (sans grille à reine).
Il n'y a plus de couvain mais beaucoup d'ouvrières et de butineuses, comme pour un essaim sauvage. La colonie va très vite se relancer et vous pourrez la réutiliser comme éleveuse au prochain cycle.

J+15 Emmenez vos nucs sur votre rucher de fécondation ou sur un rucher ayant de bonne souches à mâle.

J+21 Retour au rucher d'élevage.

J+30 Contrôle du démarrage de la ponte de vos reines.
(Le taux de réussite tourne autour de 90%, en moyenne!)

J+35 Confirmation de la ponte (femelle) et marquage de vos reines.

Afficher l'image d'origine
reine noire et sa cour




J+47 A ce jour, les premières filles (ouvrières) de vos reines naissent.
A partir de ce moment, vous pouvez redémarrer un nouveau cycle d'élevage.
En ayant démarré tôt, vous pouvez faire trois séries de reines dans la saison.
Vos éleveuses seront peut-être un peu faibles, mais le système est plus facile à gérer au niveau du développement des unités.

J+61 Pour ma part, je préfère attendre 5 semaines de ponte.
Dans ce système, 2 séries de reines, mais on a plus de temps pour faire une première évaluation de leurs qualités.
Les reines sont aussi plus matures et, à ce moment, le taux de réussite en introduction est proche de 100%. 
Dans ce système, il faut gérer le développement des nucs, et donc, replacer des éléments dès que la reine a couvert 4 ou 5 cadres du nuc, vers j+35 ou 40.
Là aussi, au choix, haussettes sans grille à reine pour développer d'autre nucs, ruchettes pour reformer des essaims, haussettes, avec grille à reine, pour faire du miel.
Tout est possible suivant vos envies et besoins !

                                                                Nucs + ruchettes






Premier plan, colonies sur 2 éléments. 
Second plan, éleveuse en préparation sur 1 corps dadant et 2 hausses.



 Que vous fassiez 2 ou 3 séries de reines, n'oubliez pas de redémarrer votre éleveuse 13 jours avant le retrait de vos reines !

A partir de la mi-juillet, les abeilles ne bâtissent plus du tout.
A partir de cette date, ne développez plus, et laissez les nucs se garnir d'abeilles et de réserves.
C'est déjà le début des préparatifs à l'hivernage. 

En fin de saison, après votre dernière série de cellules royales, vous n'aurez plus besoin de votre éleveuse.
L'option est de la couper en autant d'éléments que ce qu'elle couvre, soit 3 ou 4 hausses en principe, et d'introduire des CR dans chaque nouvelle colonie.
Il vous faut, bien sûr, autant de planchers, nourrisseurs et toits, que de hausses.
Si la reine de votre éleveuse a moins de 2 ans, et qu'elle est de bonne qualité, vous pouvez la garder pour la saison prochaine dans une des hausses et la faire hiverner ainsi.

Vous pouvez aussi garder votre éleveuse tel quelle et la mettre à l'hivernage sur 2 hausses.
Au début du printemps, vous aurez très vite une colonie puissante.

Pour ceux qui veulent faire de plus petites séries de reines, l'éleveuse peut être montée avec des haussettes, suivant les mêmes principes de fonctionnement.
Vous serez sur des séries d'une vingtaine de reines.

Le mieux pour cette période d'élevage, c'est d'avoir un agenda et de noter chaque date pour ne rien oublier, et surtout, bien anticiper chaque manipulation.
La clef de la réussite est là, ainsi que dans un suivi soigné et rigoureux de vos petites colonies.

Une fois le rucher bien en place, la rotation fait que l'on sort beaucoup de demi-cadres.
Détruisez les plus vieux et faites bâtir des cires neuves, c'est important.
Les plus beaux demi-cadres de réserve peuvent être stockés pour la saison prochaine ou pour compléter d'autres colonies.
Il y a beaucoup d'échanges de cadres entre colonies.
Gardez toujours l'œil bien ouvert pour ne pas passer à côté d'un problème sanitaire.


Mi-septembre, début octobre;
A ce moment, les reines de votre dernière série sont matures.
Il est temps de préparer la mise en hivernage.
Là encore, plusieurs options.

      Option 1 élément
Vous souhaitez garder toutes vos reines pour la saison prochaine, soit pour faire du remérage, soit pour former des essaims sur cadres (ruchette par dessous le nuc). 
Dans notre région, vous pouvez faire hiverner vos nucs sur un seul élément sans problème.
Il leur faudra 6 à 7 kg de réserves pour un bon hivernage, pas moins, sinon il faudra donner du candi.
Autant vous dire qu'avec les abeilles, et le couvain, la haussettes est bien pleine !

colonies sur 1 élément, 2 colonies par support, entrées inversées




     Option 2 ou 3 éléments
Vous utilisez une partie de vos reines, soit pour remplacer vos reines âgées ou de mauvaise qualité (c'est une très bonne période pour le remérage), soit pour la vente (dans le même but pour vos acheteurs à cette époque).
L'introduction se fait tout de suite après la suppression de la vieille reine, dans une cagette Nicot. 

Dans ce cas, vous réunissez vos colonies sur 2 ou 3 éléments.
Pour réunir vos nucs, juste après avoir sorti vos reines (sauf une), vous les superposez. 
Puis vous tournez d'un quart de tour le tout pour désorienter les butineuses et recentrer le flux d'entrée.
Je donne au moins 1/2 kg de sirop, ou plus, suivant les besoins de réserves de la colonie.
Cela suffit à calmer les abeilles et favorise l'acceptation.
Il leur faudra au moins 10 kg de réserves sur 2 éléments et 15 kg pour 3 éléments.
Attention au redémarrage rapide au printemps sur 3 éléments.
Vous pouvez faire plus de 3 éléments, mais la conduite sera plus difficile en début de saison.

Colonies sur 2 éléments, une colonie par support, entrées tournées d'1/4 de tour.

 
Novembre et décembre;
C'est le temps du repos pour vos abeilles.
Si vos colonies sont bien garnies en abeilles et en réserves, elles passeront l'hiver sans problème.
En plus du nettoyage de votre matériel, profitez de cette période pour faire le récapitulatif de vos notes d'élevage.

 
La conduite de ce type de rucher d'élevage peut paraitre compliquée au premier abord, mais elle suit parfaitement la logique de développement des colonies d'abeilles.
Ce rucher est finalement plus simple à pratiquer qu'à expliquer !

J'utilise ce rucher d'élevage avant tout pour tester certains croisements entre lignées ou souches, et pour confirmer certaines directions de sélection que je souhaite prendre.
Bien souvent, ce sont des reines destinées à être cédées à d'autres apiculteurs qui souhaitent avoir des souches d'abeilles noires de qualité.
 
Je tiens absolument à ce que mes souches-mères se renouvellent spontanément ou, de ma main, par le remplacement de la reine-mère par une reine-fille issue d'une division.
Choix qui reste plus en accord avec le fonctionnement naturel d'une colonie.
Pour ce qui est des colonies ayant des défauts majeurs (non noires, manque de rusticité, agressivité extrême, etc....), le plus facile est de remplacer le mauvais par le bon!
Dans ces cas, j'utilise sans hésitation les meilleures reines issues de mon rucher d'élevage autonome !

N'hésitez pas à vous lancer, même pour faire 10 ou 20 reines par an, vous en serez largement récompensé !
Bonne réussite à vous.

Yann Audrain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire